1. Page d'accueil
  2. Graphisme

Introduction à Plastic Animation Paper

Introduction à Plastic Animation Paper

Pour cette présentation, nous allons utiliser la version d’essai de PAP Shareware. Bien que plus limitée que les versions Broadcast ou Film, cette version est suffisamment complète pour pouvoir être utilisée sérieusement en amateur.

L’interface

L’interface de PAP est composé primordialement d’une grande surface blanche, représentant votre feuille de papier. Sur la gauche de cette feuille se trouve la barre par laquelle seront accessibles chacune des poses composant votre animation. Sur la droite, il s’agit tout d’abord des contrôles du crayon et de la barre d’outils par défaut. Les quatres boutons nommés U1 à U4 permettent d’accéder aux barres d’outils personnalisés. Il est possible de configurer quelles fonctionnalités seront affichés dans celle-ci au moyen du bouton représentant un tournevis vert, qui affiche la fenêtre de configuration.

Les contrôles du crayon se composent de deux curseurs : celui de gauche permet de régler la grosseur du trait (la taille de la mine), tandis que celui de gauche règle l’opacité du trait. Juste en dessous se trouvent deux cases à cocher qui sont mises à profit lors de l’utilisation d’une tablette graphique. En effet, en cochant une des cases, on assigne les changement de pressions dûs à l’usage du stylet à la variation soit de la grosseur du trait, soit de son opacité.

Les fonctions accessibles depuis la barre d’outils sont les suivantes :

  • utilisation du crayon/de la gomme : en cliquant sur ce bouton, il est possible de permuter de l’un à l’autre. A noter que le côté "gomme" d’une tablette graphique est automatiquement utilisé en tant que gomme, sans nécessité de commuter ce bouton.
  • passage au calque de positionnement (non abordé dans cette introduction)
  • annulation de la dernière action : il est possible de cliquer plusieurs fois pour annuler plusieurs actions consécutives
  • rétablissement de la dernière action : là aussi, il est possible de cliquer plusieurs fois
  • affichage de la table lumineuse : affiche les poses précédentes et les poses suivantes en diminuant l’opacité de la pose à chaque pose successive
  • affichage du calque de positionnement par transparence
  • ajout d’une copie de la pose courante
  • ajout d’une pose vierge
  • effacement du contenu de la pose
  • lecture de l’animation une fois
  • lecture en boucle de l’animation
  • enregistrement
  • à propos de PAP
  • quitter PAP

Tout en bas de la fenêtre se trouvent les informations relatives à l’animation: le numéro de la pose affichée, le numéro de la première pose et celle de la dernière, une règle indiquant quelle pose est affichée et enfin la vitesse d’affichage (FPS).

Création de l’animation

Commençons par dessiner une pose. Pour cela vous aurez besoin des outils crayon, gomme, annulation de la dernière action, rétablissement, et éventuellement le bouton d’effacement du contenu de la pose.

Une fois ceci fait, il vous faut ajouter de nouvelles poses. Cliquez autant de fois que nécessaire sur le bouton d’ajout de pose. En cas d’erreur, il est possible de supprimer une pose avec les combinaisons de touches Shit+Suppr. ou Ctrl+W (en fait un Z, mais le logiciel n’étant pas localisé, il considère que vous possédez un clavier qwerty). Au fur et à mesure que vous ajoutez des poses, vous les verrez apparaître dans la barre de gauche. Pour passer d’une pose à une autre, vous pouvez cliquer directement sur la pose voulue, ou bien utiliser les touches Haut, Bas, Droite, Gauche.

La difficulté en animation traditionnelle est que l’animateur doit créer lui-même toutes les poses. Pour cela, il est souvent fait usage de la table lumineuse. Il s’agit en fait d’une plaque de verre, éclairée par dessous, sur laquelle on pose un dessin de référence, recouvert d’une feuille blanche. Du fait que la lumière provienne par en-dessous, il est donc possible de voir par transparence le dessin de référence tout en dessinant sur la feuille blanche. La table lumineuse de PAP permet de simuler cet effet.

Passez à la deuxième pose, puis activez la table lumineuse au moyen de bouton. Vous constaterez que vous pouvez voir la première pose, mais avec une opacité moindre que son opacité réelle, comme avec une véritable table lumineuse. Vous pouvez désormais dessiner les étapes successives de votre animation.

Une fois toutes les poses dessinées, il ne reste plus qu’à tester le résultat. Pour cela, utiliser le bouton de lecture en boucle si l’animation est censée boucler, ou celui de lecture simple si ce n’est pas le cas.

Si vous êtes satisfait du résultat, il ne vous reste plus qu’à sauvegarder votre travail (uniquement au format PAP si vous utiliser la versions Shareware).

# Publié le 14-02-2006 à 16:28 par Christophe Garrigue.
Dans la rubrique Graphisme.

Add a comment



Mention légale

Mention légale

Ce site personnel me sert principalement pour regrouper en un seul endroit tout ce que je publie sur Internet, ainsi que mes dessins et les quelques dossiers que j'ai eu l''occasion de faire au cours de mes études.
Tout le contenu de ce site est ma propriété exclusive et ne peut être réutilisé sans en faire la demande, sauf mention contraire (article sous une des licenses Creative Common par exemple). Il est toutefois possible de citer des parties des articles ici publiés comme le prévoit le code pénal français.
Police de bannière par Caffeen.